Moi, Président et Sankariste #TBCS5E1

PROLOGUE

#TBCS5E1 = The Blog Contest (TBC) est un concours d’écriture entre blogueurs, avec un thème par mois et des règles fixées par un groupe de dictateurs blogueurs nommé CEL et des lecteurs qui propose des thèmes et votent pour notent les différents essais. Chaque saison dure 6 mois,  nous sommes à l’aube de la Cinquième. Comme je suis un peu masochiste sur les bords, je reviens me soumettre à la torture au jugement antidémocratique du CEL, en présentant ma candidature. L’épreuve de sélection pour la saison 5 a pour thème « Moi Président ». Si seulement je pouvais être président du CEL, le « TBC » allait changer. Pour le moment évitons d’irriter les patrons juges membres de notre gérontocratie CEL et profitons pleinement de cette invitation à l’écriture, pour donner une forme à toutes nos idées de Président d’un jour qui nous passent souvent par la tête. En chacun de nous sommeille un coach, un médecin, un conseiller matrimonial, ou un Président qui s’ignore. Dans le Sankariste que je suis, sommeille même tout un révolutionnaire qui s’ignore….. Dans notre rêve imaginons nous en campagne pour devenir Président comme François Hollande, imaginons nous prenant la parole devant la nation ……. Continuer la lecture de Moi, Président et Sankariste #TBCS5E1

Le Sapin de NOEL #TBCS3E2

noel-2014Les fêtes de fin d’année ont été dans mon cœur d’enfant l’un des plus beaux moments de ma vie. nous ne dormions pratiquement pas le 24 Décembre pour être sur de ne rater aucune miette de ce jour béni. Faut dire que la naissance du Christ nous passionnaient moins que les bonbons, biscuits et autres friandises que couronnait le Riz au Poulet repas et la bouteille de SODA pour une personne. Continuer la lecture de Le Sapin de NOEL #TBCS3E2

Le désespoir de Sandrine

femme-africaine-tristeIl est plus de minuit à Yaoundé, Sandrine marche toute seule dans la rue sombre, sa démarche  mal assurée trahie un mal être, elle est sous le coup d’une douleur invisible. C’est une nuit de pleine lune et la canicule a déjà fait place à une brise fraiche qui joue avec la coiffure brésilienne de la jeune femme.  Du haut de son balcon Christ Tchoup rend hommage à la beauté de Sandrine d’un sifflet admiratif. Elle n’y a cure, ni le spectacle de la nuit, ni la senteur entêtante des fleurs, ni même la peur d’une mauvaise rencontre n’ont de prise sur la jeune femme de 31 ans. Son esprit est ailleurs, il est resté là-bas chez Emmanuel, d’ailleurs ses espoirs, ses certitudes et surtout ses repères y sont restés également. Dans sa tête tourne en boucle la scène qui s’est jouée une demie-heure plus tôt. Continuer la lecture de Le désespoir de Sandrine

TBC Saison 3 : Un grand cru

blog

Le TBC S3 s’annonce comme un millésime exceptionnel, un véritable grand cru, le vaste champ d’action a été défriché, l’imagination des uns et des autres plus fertile que jamais, le cadre de cette saison a été planté et la germination même a commencé. Les premières fleurs sont belles, elles mettent la barre bien haut, deux vidéos d’annonce de cette S3 ont d’ores et déjà fait le buzz, suscitant chez tous (Bloggeurs et non-bloggeurs) l’envie de faire partie de cette cuvée. Sacrifiant à l’obligation innovante pour tous les candidats de rédiger une lettre de motivation un Article de Motivation, je me suis mis tout de suite mis à la tâche pour ne pas m’entendre dire une fois de plus  que j’étais forclos. je sollicite d’avance l’indulgence du jury car plus que jamais je souhaite rester dans la houle du TBC. Continuer la lecture de TBC Saison 3 : Un grand cru

Les Oiseaux de Mauvais Augures

reflechirclick

Les sorties médiatiques du Président BIYA ne sont pas comparables à celles de Hollande dans le nombre (bien peu nombreuses) ni dans l’impact (je ne saurais me prononcer ici). Certaines cependant sont la source d’une petite collection de citations que les camerounais adoptent aussitôt. De mémoire je peux citer :

  • « Le Cameroun c’est le Cameroun »(LCCLC) le Président affirmait ainsi la singularité de notre pays.
  •  » Les Apprentis Sorciers », Paul Biya dénonçait ainsi les Politicards, manipulateurs de foule, qui avaient choisis d’envoyer les enfants des autres aux casses pipes, en restant eux biens aux chauds.
  •  » Je ne commente pas les commentaires » répondant ainsi aux lettres de Marafa, « Apparatchik » tombé en disgrâce, auteur de correspondances au vitriol, dénonçant les dérives d’un régime dont il fut un membre influent.
  • « Oiseaux de Mauvais Augures » tout récemment, le Président désignait ainsi cette horde d’agitateurs, maitre dans la manipulation et la désinformation qui hantent les réseaux sociaux avec des appels à peine dissimulés au chaos.

Continuer la lecture de Les Oiseaux de Mauvais Augures

SEX FRIEND et si c’était inéluctable ……..

sexfriends3Il n’est nul besoin d’avoir l’âge de grand-mère, ou la sévérité de père pour comprendre que les valeurs, nos valeurs, celles de nos grands parents, celles-là qui ont fait notre authenticité ou ce qui en tenait lieu, foutent le camp. Les domaines les plus touchés sont la foi, l’argent, l’amour, le sexe et le respect de soi et des autres. Selon ma réflexion, ces changements nous viennent pour beaucoup du brassage culturel, mieux de l’importation, de l’assimilation, de l’incorporation sans filtre d’un modèle « idéal » que l’Occident vend, vante et promeut à travers divers canaux donc la télé et Internet. Les conséquences sont nombreuses mais pour cet article nous faisons un focus sur l’apparition du phénomène de SEX FRIEND. Continuer la lecture de SEX FRIEND et si c’était inéluctable ……..

Il s’appelait SANKARA

J’ai perdu mon âme d’enfant le 16 octobre 1987. Ce jour je m’en souviens encore, je revenais de l’école autour de 18h (nous on a fait la vrai école hein, matin et soir, la journée continue nous a trouvé en Terminale) quand cela s’est produit.

Notre chauffeur m’a dit, TU SAIS ON A TUE SANKARA » ……. je l’ai regardé incrédule, J’ai crié, puis, j’ai essayé de nier « t’es pas sérieux, qui pourrait vouloir la mort de ce gars? surement pas un africain »

Il m’a lancé un regard tout compatissant avant de rajouter, C’EST LA VÉRITÉ MON PETIT, là j’ai compris,

Continuer la lecture de Il s’appelait SANKARA

Digest City Punch(Lines) S01E01: Des histoires d’identité

It's Going Dawn

Comme je disais dans mon dernier billet, le prochain billet qui est maintenant le précédent si tu arrives à me suivre, devait porter sur une petite revue des blogs que je suis. Parce que je prends un sympathique plaisir à parcourir les blogs camerounais ces deniers temps, j’ai pensé à tous ces internautes *toi, moi, eux, nous et les autres* qui loupent parfois des billets intéressants, ou qui tout simplement voudraient en savoir plus sur ces penseurs libres qui font la blogosphère camerounaise. Donc pif paf pouf, voici l’épisode 01 de Digest City Punch(Lines), ma petite revue des trucs chouettes qu’on peut dénicher en faisant du shopping d’inspiration sur les blogs du pays.

1. Oubirah: Hommage à un héros national

Le blog Oubirah est une collection d’écrits édifiants propulsés par Uriel et Sabirah sur la spiritualité, l’histoire, l’amour et autres voyages que vivent nos âmes. Pourquoi j’aime particulièrement ce…

View original post 827 mots de plus

Notre hymne national /nos hymnes nationaux

africapride2Chez nous comme ailleurs, l’Hymne National est un chant patriotique, un chant de ralliement. Il fédère une nation, un pays. Le nôtre c’est « OH CAMEROUN BERCEAU DE NOS ANCÊTRES » du moins c’est ce que j’ai appris à la SIL. Je l’ai sacralisé aussitôt (d’ailleurs il était interdit de marcher, bouger, se gratter, tousser ou faire quoique se soit pendant son exécution). Même si je ne comprenais pas le sens des paroles, je savais que c’était important, empreint de majesté et de grandeur. Et qu’on devait le même respect aux couleurs national (Drapeau) qu’à l’hymne. Plus grand enfin saisies les paroles (anciennes et nouvelles version) et surtout apprécié son exécution. Je l’ai jamais autant aimé que quand il est chanté dans l’antre de MFANDENA à Yaoundé avant un match des « Lions Indomptables » par plus de 80 000 Camerounais à la fois. Le sentiment d’appartenir à un pays, et la fierté d’en être un citoyen ne m’ont jamais semblé plus évident qu’à ce moment là.

En grandissant cependant aussi, j’ai découvert que le Cameroon heu Cameroun est officiellement bilingue (Français et Anglais). Cet héritage de la colonisation de notre passé (le Cameroun n’a jamais été une colonie, mais un protectorat Allemand, puis un pays sous mandat de la SDN confié à la France et de la Grande Bretagne, avant d’être un pays sous tutelle de l’ONU, tutelle exercée par les mêmes français et anglais) nous a donné des versions anglaises et françaises pour toutes choses officielles. La devise du pays est par conséquent PAIX – TRAVAIL – PATRIE en français et PEACE – WORK – FATHERLAND en anglais (même si l’on peut se demander si PEACE LABOUR FATHERLAND n’était pas plus approprié). Ce bilinguisme des choses quoique qu’un peu lourd ne m’a jamais vraiment gêné jusqu’au jour ou j’ai découvert que le « Ô CAMEROUN BERCEAU DE NOS ANCÊTRES » n’avait rien à voir avec le « O CAMEROON, THOU CRADLE OF OUR FOREFATHERS ». Continuer la lecture de Notre hymne national /nos hymnes nationaux

Pourquoi je fais un blog…

Ce matin je me suis enfin mis à l’œuvre pour faire un blog, mon blog. Il s’appelle MAANDIKO qui en swahili veut dire MES ECRITS. L’envie d’écrire a toujours été présente en moi jadis j’aimais à me faire appeler RAPHAËL DU FOND DU GHETTO (Les passionnés des Berverly Hills comprendront). Le courage de me lancer (le dernier coup de hache, la dernière impulsion) me vient de Elieko, Tchoupinov, Leyorpar et Bikanda qui dans leur exercice de « virtual writing camp » m’ont décidé à rejoindre leur incubateur de blogueurs et me voici donc dans le monde du blog.

Oui mais, un blog pour quoi faire ?

La passion d’écrire et l’envie d’agir pour améliorer le quotidien et le devenir de mes compagnons de voyage sur terre ont toujours été latentes en moi. Les graines de ce désir me viennent de Madame KAPSO (rien à voir avec le célèbre antibiotique jaune et rouge) ma prof mon professeur de français en classe de 1ère et du mon premier livre engagé que j’ai lu, CRPN (Cahier d’un Retour au Pays Natal)  de Aimé Césaire. Continuer la lecture de Pourquoi je fais un blog…