Moi, Président et Sankariste #TBCS5E1

PROLOGUE

#TBCS5E1 = The Blog Contest (TBC) est un concours d’écriture entre blogueurs, avec un thème par mois et des règles fixées par un groupe de dictateurs blogueurs nommé CEL et des lecteurs qui propose des thèmes et votent pour notent les différents essais. Chaque saison dure 6 mois,  nous sommes à l’aube de la Cinquième. Comme je suis un peu masochiste sur les bords, je reviens me soumettre à la torture au jugement antidémocratique du CEL, en présentant ma candidature. L’épreuve de sélection pour la saison 5 a pour thème « Moi Président ». Si seulement je pouvais être président du CEL, le « TBC » allait changer. Pour le moment évitons d’irriter les patrons juges membres de notre gérontocratie CEL et profitons pleinement de cette invitation à l’écriture, pour donner une forme à toutes nos idées de Président d’un jour qui nous passent souvent par la tête. En chacun de nous sommeille un coach, un médecin, un conseiller matrimonial, ou un Président qui s’ignore. Dans le Sankariste que je suis, sommeille même tout un révolutionnaire qui s’ignore….. Dans notre rêve imaginons nous en campagne pour devenir Président comme François Hollande, imaginons nous prenant la parole devant la nation …….

LE CANDIDAT VOUS PARLE  …..

Me voici prenant la parole devant la NATION, TAADANNNN !!!! le Public est là, les cameras sont là, les Projecteur aussi, l’envie d’aller au petit coin qui survient toujours à ce moment est elle aussi là, les mains sont moites, la gorge se serre, la peur du Ndem de mal faire aussi est là,  …. puis le journaliste annonce que c’est au tour du Candidat du MAANDIKO PROGRESS PARTY (MPP) de prendre la parole pour son discours programme,  comme nous ne pouvons plus fuir, bombons le torse et affrontons notre destin, alors raclant la gorge, je me lance……

NB : TOUT CE QUI VA SUIVRE EST DE LA FICTION, JE NE SUIS PAS CANDIDAT POUR REMPLACER QUI QUE CE SOIT.

on-air-sign

Bonsoir chers compatriotes, c’est un honneur et un  privilège pour moi de prendre la parole devant ce peuple qui, sur la terre de ses ancêtres, a choisi, dorénavant de s’affirmer et d’assumer son histoire, dans ses aspects positifs, comme dans ses aspects négatifs, sans complexe aucun. Avant toute chose, je voudrais demander à chacun de nous d’observer une minute de silence en hommage, à la mémoire de nos chers disparus, tous ceux qui, connus ou inconnus, ont payé de leur sang pour qu’aujourd’hui nous soyons une NATION.

Après une minute télé, MERCI ……

Le MPP qui me porte devant vous aujourd’hui, sollicite par ma voix, votre confiance pour Conduire ce pays vers dans une autre ère, qui aura notre vision pour boussole. Notre inspiration, Nous la tirerons du peuple, Notre force, Nous la tirerons du peuple. Notre cohésion devra être totale, bâtie à partir des matériaux que sont l’anti-impérialisme, la détermination à liquider le néo-colonialisme et l’irréversibilité de notre marche vers une société réellement démocratique armée d’une construction d’un type nouveau qui enterrera le passé monopolisé et nous libèrera de toute tutelle humiliante et de toute dépendance exploiteuse, nous allons redonner au peuple la confiance dans ses capacités à changer lui-même son destin. Moins que cela, nous ne le tolérerons pas.

Nous bâtirons notre nation dans un murissement et non une création, une transformation progressive, lenteur par lenteur, année par année, anneau par anneau. Dorénavant nous aurons une politique indépendante et souveraine, prenant pour axe principal de son expression les intérêts du peuple, et l’intérêt solidaire des peuples africains, qui vont de pair avec le soutien ferme et constant aux peuples qui luttent pour leur indépendance, leur souveraineté et leur liberté. Palestine nous voici ….

Notre magistère sera là pour servir le peuple, et non pour se servir ou servir quelque puissant du jour ou de la veille. C’est donc en partant essentiellement de l’intérêt du peuple, et non des égoïsmes d’une minorité, que les actions du gouvernement que nous rêvons, doivent être définies et exécutées. En un mot, Nous voudrions vous dire que nous ne devons pas tenir le peuple en respect, mais réserver tout le respect au peuple.

Mesdames, Messieurs, avec de tels objectifs, ce n’est certainement pas à un banquet de copains ou à une partie de plaisir que nous aspirons en sollicitant votre confiance. Mais à un gigantesque chantier de travail auquel participera avec ardeur tout le peuple, nous devrons tous motiver les hommes et les femmes qui sont sous notre responsabilité directe, pour mobiliser leur ardeur, pour les amener à tenir leur poste de combat dans cette grande bataille pour le progrès de notre pays, beaucoup vous sera demandé afin que la MOISSON SOIT BONNE.

Honte à ceux qui ne font pas mieux que leurs pères …

MOI PRÉSIDENT, je m’engage à continuer l’œuvre d’unification de notre pays. Nos pères ont posé de solides fondations. Le squelette est fort et équilibré, à nous de finir d’y mettre du contenu, de la chair pour parfaire l’édifice. Nous n’aurons plus deux hymnes, deux codes de loi, deux nations qui cohabitent, non nous serons frères d’une même nation, forgée dans le même creuset, clamant et revendiquant les même valeurs sous la protection de la même loi, avec le même niveau de développement de l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud. Nous œuvrerons pour que le peuple dans chaque région reprennent en main les outils de son propre développement. IL Y AURA INTERNET DANS TOUTES LES RÉGIONS.

Un peuple engagé : Nous ne devons plus être cette foule qui ne sait pas faire foule, car nul ne peut rien contre un peuple mobilisé ….

MOI PRÉSIDENT, je m’engage à relancer le service militaire et l’instruction civique, pour inculquer aux nouvelles générations de vrais idéaux, afin qu’elle soit consciente de sa valeurs, de ses devoirs et de ses droits pour bâtir des hommes nouveaux, qui sauront demander et imposer aux gouvernants de nouvelles directions. Mon Peuple ne périra parce qu’il lui aura manqué la Connaissance, le courage et la force de se lever pour ses droits.

Nos pères sont nés sous la colonisation, ils se sentent à tort ou à raison redevable envers le colon pour sa mission civilisatrice, son macaroni, ses livres d’histoire et sa culture, Nos pères à tort ou à raison ont du respect pour l’ancien maitre. Moi je ne me sens pas redevable envers la France, l’Angleterre et l’Allemagne, non, je ne leur dois rien du tout, je suis peut-être ingrat. Au contraire je me sens volé, abusé, exploité, vidé et je me prépare à leurs présenter la note à payer pour l’esclavage, l’exploitation, la colonisation, l’assassinat de nos héros et le néo-colonialisme. je ne me sens pas concerné par les accords de YALTA, où les colons se sont partagés le monde, cette répartition des parcelles d’exploitation et de domination. Aujourd’hui c’est la liberté et l’heure des peuples. Nous ne nous sentons pas concerné par l’ONU, le Conseil de Sécurité et les droits de véto, L’OMC et les accords de commerce plus puissants que les états, par la Cour Internationale de Justice, incapable de jugez les crimes des puissants, Nous ne sommes pas complices de ces leviers de la domination des peuples et des nations. Non le temps du pacte servile et des combats mauvais est révolu. Nous tracerons une nouvelle route, une nouvelle voie, NOTRE VOIE

Comme Césaire je dis HURRAH, « Mon grand-père meurt, je dis hurrah !, les anciens colonisés meurent et je dis Hurrah, La vieille négritude progressivement se cadavérise. Il n’y a pas à dire : c’était un bon nègre. Les Blancs disent que c’était un bon nègre, un vrai bon nègre, le bon nègre à son bon maître. Je dis hurrah ! C’était un très bon nègre, La misère lui avait blessé poitrine et dos et on avait fourré dans sa pauvre cervelle qu’une fatalité l’empêchait d’être maitre de son destin » NOUS NE SOMMES PLUS CE NÈGRE LA. NOTRE DESTIN SE FORGE DANS NOS MAINS, NOUS NE L’ATTENDONS DE PERSONNE, NOUS SOMMES DÉSORMAIS UNE MASSE CRITIQUE, L’AFRIQUE PEUT SE REPLIER SUR ELLE MÊME, COMME JADIS LE FIT L’EMPIRE DU MILIEU.

« Il y a deux manières de conquérir et asservir une nation. L’une est par l’épée. L’autre par la dette ».

MOI PRÉSIDENT, je m’engage à retrouver notre souveraineté économique. Nous commencerons par nous débarrasser du symbole, le franc des colonies françaises d’Afrique (F.CFA)et de son compte d’exploitation à Paris. Nous contribuerons à mettre en place le Fonds Monétaire Africain afin que l’austérité (refusée par la Grèce et l’Espagne), la dévaluation et les plans d’ajustement structurel ne soient plus de la Chimiothérapie pour nos économies. Non nous n’emprunterons plus pour construire des routes et des écoles, fini le pacte servile des institutions de bretons wood.

« Consommons ce que nous Produisons et produisons ce que nous consommons »

2 MILLIARDS de consommateurs bientôt, abattons les frontières, commerçons entre africain, construisons des routes et des chemins de fers. Vendons l’avocat de mbouda en Mauritanie et les dattes d’Égypte au cap. Transformons la bauxite de minimartap pour les acieries d’algérie, roulons avec des voitures kenyannes, utilisons de la technologie africiane, LE « DIGITAL DIVIDE » n’est plus, nous avons rempli le gap. Notre voisin le Nigeria est la deuxième puissance économie africaine, commerçons mieux avec lui. Les APE d’accord (et pour un certain temps), mais des APE avec le Nigeria aussi. Nous importons la plus grande partie de notre pétrole du Nigeria, donnons plus de volume à d’autre échanges. parlant pétrole, plus de raffinerie, raffinons ce que nous produisons. L’Afrique de l’ouest est là à vol d’oiseau, intensifions les échanges entre nous, abattons les barrières, toutes les barrières.

Équilibrons notre balance commerciale, ne vendons plus sur les marchés mondiaux, mais directement aux africains des produits fait pour eux. Le RIZ asiatique et le Maquereau sont des poisons pour notre économie, ces deux produits à eux seuls sont responsables d’une grande partie de notre déficit commerciale. Nous en ferons des marchandises interdites à l’importation. Nous produirons mieux et plus pour satisfaire la demande.

 Pour asservir un peuple il suffit de tuer sa mémoire

Ne tuons pas nos nos héros et martyrs une deuxième fois, nous devons débaptiser et rebaptiser nos villes, rues et places aux noms de nos héros, selon notre histoire. Il me tarde d’inauguration le Stade Felix Moumié et l’aéroport UM Nyobé, de rebaptiser la place FOCH en place AFANDE. De Gaulle, Foch, Leclerc et autres. Ces gens ne représentent historiquement rien pour nous, ils sont peut-être des héros pour leur mère patrie. La vraie histoire il faudra la restaurer, pas la version du vainqueur.. Il nous faudra rechercher et commémorer la mémoire des martys méconnus qui se compte par milliers, afin de donner des exemples à suivre au peuple. Le Professeur TCHUNDJANG POUEMI n’est pas un cas isolé. Beaucoup se sont illustrés et sont des modèles pour nous tous.  Nous devons valoriser nos cultures et traditions. Nous devons valorisez les matériaux locaux. Plus questions de construire des bâtiments publics avec des matériaux étrangers.

Respectons la nature

Après le pétrole, l’eau potable devient le liquide le plus rechercher sur terre. Nous en avons, préservons là, ils viendront pour l’eau, comme jadis pour le bois, le pétrole, etc. Tachons de pas polluer notre environnement, pesticide, intrants, perturbateurs endocriniens, OGM, etc…. Lutte sans MERCI. MONSANTO passe ton chemin. Nous ne sommes pas client.

Qui veut la paix, prépare la guerre

L’ennemi rode, il n’est jamais loin, nos forces armées et nos services de renseignements doivent être à la hauteur de l’enjeu, leurs récents succès sur l’intégrisme prouve à suffisance que nous savons nous battre. Nous en ferons encore plus….

L’innovation, arrêtons de chercher, trouvons …

The sky is the limit, la jeune génération l’a comprise, le ciel est notre limite, innovation, créons, transformons, notre génie n’a pas de limite, nos cerveaux bien fait, notre système éducatif à parfaire, mais déjà si performant, la moisson est abondante, mais il manque de travailleurs, me ménageons pas nos efforts.

La patrie ou la mort, nous vaincrons !

EPILOGUE

Retour sur terre, j’ai encore du boulot pour ce soir,, et je suis pas Président pour un sous, alors allons mériter notre salaire. le rêve est fini. Si vous avez envi de lire d’autre reve de présidence alors RDV sur les blogs suivants :

PUCELLE 237

LAGOZI

LAELOE

LAELOE 2

LE COGITORIUM

IANJATANIA

PAUL

BOKALLY

Alain Guy

 

 

 

 

 

Publicités

9 réflexions sur “Moi, Président et Sankariste #TBCS5E1

  1. Tu as super bien amener le sujet…. c’était trop top! Dommage qu’à la suite tu es entré dans le style diamétralement opposé et très sérieux des politicards qui font mal à la tête…. je m’abonne desormais ..

    J'aime

  2. Waouh ! Je me suis senti plongé dans un trip politique … Dans le délire « imaginaire », tu as exprimé assez bien William les thèmes/idées qui semblent ancrées en ton esprit. Bravo !

    Tu dis que tu te présentes encore quand là après 2018? 😜
    La mère patrie va te chercher …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s