Le désespoir de Sandrine

femme-africaine-tristeIl est plus de minuit à Yaoundé, Sandrine marche toute seule dans la rue sombre, sa démarche  mal assurée trahie un mal être, elle est sous le coup d’une douleur invisible. C’est une nuit de pleine lune et la canicule a déjà fait place à une brise fraiche qui joue avec la coiffure brésilienne de la jeune femme.  Du haut de son balcon Christ Tchoup rend hommage à la beauté de Sandrine d’un sifflet admiratif. Elle n’y a cure, ni le spectacle de la nuit, ni la senteur entêtante des fleurs, ni même la peur d’une mauvaise rencontre n’ont de prise sur la jeune femme de 31 ans. Son esprit est ailleurs, il est resté là-bas chez Emmanuel, d’ailleurs ses espoirs, ses certitudes et surtout ses repères y sont restés également. Dans sa tête tourne en boucle la scène qui s’est jouée une demie-heure plus tôt. Continuer la lecture de Le désespoir de Sandrine

Publicités

TBC Saison 3 : Un grand cru

blog

Le TBC S3 s’annonce comme un millésime exceptionnel, un véritable grand cru, le vaste champ d’action a été défriché, l’imagination des uns et des autres plus fertile que jamais, le cadre de cette saison a été planté et la germination même a commencé. Les premières fleurs sont belles, elles mettent la barre bien haut, deux vidéos d’annonce de cette S3 ont d’ores et déjà fait le buzz, suscitant chez tous (Bloggeurs et non-bloggeurs) l’envie de faire partie de cette cuvée. Sacrifiant à l’obligation innovante pour tous les candidats de rédiger une lettre de motivation un Article de Motivation, je me suis mis tout de suite mis à la tâche pour ne pas m’entendre dire une fois de plus  que j’étais forclos. je sollicite d’avance l’indulgence du jury car plus que jamais je souhaite rester dans la houle du TBC. Continuer la lecture de TBC Saison 3 : Un grand cru

Les Oiseaux de Mauvais Augures

reflechirclick

Les sorties médiatiques du Président BIYA ne sont pas comparables à celles de Hollande dans le nombre (bien peu nombreuses) ni dans l’impact (je ne saurais me prononcer ici). Certaines cependant sont la source d’une petite collection de citations que les camerounais adoptent aussitôt. De mémoire je peux citer :

  • « Le Cameroun c’est le Cameroun »(LCCLC) le Président affirmait ainsi la singularité de notre pays.
  •  » Les Apprentis Sorciers », Paul Biya dénonçait ainsi les Politicards, manipulateurs de foule, qui avaient choisis d’envoyer les enfants des autres aux casses pipes, en restant eux biens aux chauds.
  •  » Je ne commente pas les commentaires » répondant ainsi aux lettres de Marafa, « Apparatchik » tombé en disgrâce, auteur de correspondances au vitriol, dénonçant les dérives d’un régime dont il fut un membre influent.
  • « Oiseaux de Mauvais Augures » tout récemment, le Président désignait ainsi cette horde d’agitateurs, maitre dans la manipulation et la désinformation qui hantent les réseaux sociaux avec des appels à peine dissimulés au chaos.

Continuer la lecture de Les Oiseaux de Mauvais Augures

SEX FRIEND et si c’était inéluctable ……..

sexfriends3Il n’est nul besoin d’avoir l’âge de grand-mère, ou la sévérité de père pour comprendre que les valeurs, nos valeurs, celles de nos grands parents, celles-là qui ont fait notre authenticité ou ce qui en tenait lieu, foutent le camp. Les domaines les plus touchés sont la foi, l’argent, l’amour, le sexe et le respect de soi et des autres. Selon ma réflexion, ces changements nous viennent pour beaucoup du brassage culturel, mieux de l’importation, de l’assimilation, de l’incorporation sans filtre d’un modèle « idéal » que l’Occident vend, vante et promeut à travers divers canaux donc la télé et Internet. Les conséquences sont nombreuses mais pour cet article nous faisons un focus sur l’apparition du phénomène de SEX FRIEND. Continuer la lecture de SEX FRIEND et si c’était inéluctable ……..

Il s’appelait SANKARA

J’ai perdu mon âme d’enfant le 16 octobre 1987. Ce jour je m’en souviens encore, je revenais de l’école autour de 18h (nous on a fait la vrai école hein, matin et soir, la journée continue nous a trouvé en Terminale) quand cela s’est produit.

Notre chauffeur m’a dit, TU SAIS ON A TUE SANKARA » ……. je l’ai regardé incrédule, J’ai crié, puis, j’ai essayé de nier « t’es pas sérieux, qui pourrait vouloir la mort de ce gars? surement pas un africain »

Il m’a lancé un regard tout compatissant avant de rajouter, C’EST LA VÉRITÉ MON PETIT, là j’ai compris,

Continuer la lecture de Il s’appelait SANKARA